23 novembre 2009

Délivrance

qm8ljlwx
Le voyageurs que je suis voudrais voir son pays
qui lui manque aujourd'hui.
Partir pour ce paradis le coeurs léger m'écarterais
de cette société dépravé.
De cette fatalité qui cole à peau,et sans pouvoir
dire un mots je cacherais mes maux
Cette souffrances qui en moi progresse doucement,
et me fait sombré dans un néant constent ou
j'ai le désir de m'en sortir et de survivre pour
ne plus jamais fuir.
Rêver de cette terre magnifique ,me procure
des instant magique,ou la tragédie de mon être n'a plus
lieux d'être,de vastes étendue ensoleillé au fin fond de l'afrique,
ce continent que j'aime tant,changeante et inconnue qui ne connait
pas le superflue,et dont mon ésprit ne sera jamais décue.
J'imite les grand observateurs de ce siécle,
pour m'en mettre pleins les mirettes.
Dans mes valse,mes bonds et même mes sommeils
je ne tairé jamais le nom.
La curiosité m'ennivre de tendre volupté,
les tourmente ce sont éffacé le temps de cette été.
et ma vie roule,comme le carosse de cendrillon.
Subjonctif fortune où mon but se déplace,
et n'ayant nulle part ou aller,c'est au Congo que
je veux m'installer.
Où j'aurais toujours la forme et mon espérance
ne sera jamais lasse,pour trouver le repos
auprés duquelle je court depuis toujours.

Régis

Posté par kaiser7 à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Délivrance

Poster un commentaire